Connexion / Déconnexion, ou en sommes nous ?

On vous siffle, et vous répondez ?

(Sacha Gittry à propos du téléphone)

Auriez vous envie de reprendre du plaisir à travailler, de disposer de temps pour être concentré sur votre travail et le faire tenir dans des heures raisonnables ?
Alors il est temps de prendre les choses en main !
L’article 55 de la loi travail relatif au droit à la déconnexion des salariés a un premier mérite, celui d’ouvrir le débat.
L’omniprésence des outils et des sollicitations de connexion au travail comme dans la vie privée, provoque des réactions, qui vont de l’amusement à l’agacement. Selon les circonstance, nous les considérons comme des solutions bien pratiques, ou nous nous sentons envahis nous les subissons.
Quand 93% des décideurs interrogés déclarent avoir déjà consulté ou avoir eu besoin de leurs données professionnelles durant leurs congés et que 51 % disent l’avoir fait … dans leur lit … on est en droit de se poser la question des limites qu’il faut poser.

Que dit la loi ?

« Les modalités du plein exercice par le salarié de son droit à la déconnexion et la mise en place par l’entreprise de dispositifs de régulation de l’utilisation des outils numériques, en vue d’assurer le respect des temps de repos et de congé ainsi que de la vie personnelle et familiale. A défaut d’accord, l’employeur élabore une charte, après avis du comité d’entreprise ou, à défaut, des délégués du personnel. Cette charte définit ces modalités de l’exercice du droit à la déconnexion et prévoit en outre la mise en œuvre, à destination des salariés et du personnel d’encadrement et de direction, d’actions de formation et de sensibilisation à un usage raisonnable des outils numériques ».
Ce court article de cette loi pourtant si décrié, est l’un des rare à avoir été adopté sans modification ni débat tant il semble évident et nécessaire. Au fond, il ne s’agit « que » d’autoriser la gens à ne pas travailler en dehors de leurs heures de bureau !
Légiférer sur ce point, c’est dire à quel point nous en sommes arrivés. Telle la grenouille qui sauterait de la casserole si on la plongeait dans l’eau bouillante et se laisse mourrir lentement si on la plonge dans l’eau froide et qu’on la pose sur le feu, nous avons laissé monter l’envahissement des flux d’information, sans nous former pour y faire face, ni en prendre conscience … au point pour certain d’atteindre l’étouffement.

Pourquoi est-ce si-important ?

> Le droit ne fait que constater et tenter de mettre des barrières
> La qualité de vie est altérée par une hyper connexion et un trop grand flux d’informations à gérer dans un temps toujours accéléré.
> Aucun d’entre nous n’a jamais véritablement appris ni pris le recul nécessaire face à ces phénomènes récents.
> Tous nous ressentons une forme d’incapacité voir d’incompétence a « gérer ça »

Une pensée sur “Connexion / Déconnexion, ou en sommes nous ?”

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *