Déconnecter ?

Déconnecter ? Pourquoi faire ?

Philippe Coudol anime des conférences et des ateliers dédiés à la sensibilisation des collaborateurs aux enjeux associés à l’hyper-connexion et notamment à l’e-mail.
Ces interventions toujours adaptés aux besoins spécifiques de l’entreprise.

Vivre et travailler dans un monde hyper connecté

Le digital induit des interruptions en moyenne toutes les 2’30 minutes. Il perturbe la concentration des salariés et génère une nouvelle forme de stress, face aux demandes impromptues d’informations.
Il faut zapper d’un dossier à l’autre et sans préavis se reconnecter à un contexte pour répondre en temps réel de façon pertinente. 

La fragmentation d’activités concernerait près de 80 % des tâches et 80 % d’un temps que les salariés ne maîtrisent plus.
Au-delà de la saturation et de la perte de temps, c’est la perte de sens qui pointe son nez. Le quotidien du salarié devient une suite d’activités à faible valeur ajoutée qui s’enchevêtrent et sur lesquelles il n’a aucune maîtrise. Pire, ses réponses aux demandes extérieures contribuent peu, voire pas du tout à la réalisation de ses objectifs personnels annuels. Il est alors temps de définir un cadre commun et individuel.

Droit à la déconnexion

Que dit le droit ?

Dans le cadre du droit à la déconnexion, la loi prévoit « une négociation annuelle … ou les partenaires sociaux d’entreprise  devront définir les modalités de l’exercice du droit à la déconnexion. À défaut d’accord, l’employeur élaborera une charte, après avis du comité d’entreprise ou, à défaut, des délégués du personnel. » Cette charte  définit les modalités de l’exercice du droit à la déconnexion »

Une opportunité pour repenser le travail

Et si nous faisions du « droit à la déconnexion » une opportunité pour repenser le travail en équipe ?
 

La Loi Travail entrée en vigueur depuis le premier janvier 2017, prévoit un droit à la déconnexion pour les salariés. Concrètement, cela signifie que en semaine après 18:30 h , les week-ends, les jours fériés et pendant ses vacances, un salarié n’est pas tenu de répondre à ses emails !

Ce qui semblait être une évidence a dû être gravé dans la loi tant la pression des outils digitaux à modifié nos comportements.
 
Comment faire pour maintenir la continuité des projets et des flux d’information tout en respectant la vie privée de chacun ?
 
 

Digital détox ?

… Ou piloter sa vie numérique ?

Attention aux solutions simplistes.
Imaginer que nous pourrons vivre déconnecté (et encore moins travailler) dans un monde hyper connecté est une illusion, et les cures de « Digital Détox »  semblent bien vaines. 

Mais, parce que nous ne sommes pas égaux face au numérique, il aura fallu début 2017, une loi, pour bien marquer la limite entre vie privée et vie professionnelle et permettre à chacun de trouver son espace. 

Cette loi est l’occasion de « penser » notre rapport au digital et de redéfinir des règles du jeu à la fois collectives et individuelles. 

Et si vivre déconnecté.s est une utopie, apprendre à vivre connecté.s dans l’équilibre et le confort, n’est un luxe pour personne. 

Interroger nos usages du mail et des réseaux sociaux, redonner la juste place à nos smartphones, avoir conscience de la diffusion de nos données personnelles, et contrôler à minima notre identité numérique constituent une base solide du pilotage de notre vie numérique.

Cela passe par la prise de conscience de nos besoins, et notamment des besoin physiologiques de notre cerveau (un niveau ou les neurosciences nous ont beaucoup apporté ces dernières années), et par une ferme reprise en main de la gestion de notre temps. Il n’y a qu’un temps, c’est celui de notre vie. Conduire sa vie numérique, c’est tout simplement, conduire sa vie …

Ateliers et conférences

Philippe Coudol anime des conférences et des ateliers dédiés à la sensibilisation des collaborateurs aux enjeux associés à l’hyper-connexion et notamment à l’e-mail. 
Ces interventions sont adaptés aux besoins spécifiques de l’entreprise. 

Ces ateliers participatifs permettent à chaque manager d’identifier des actions concrètes à mettre en place, et surtout de bien connaître les facteurs clés de succès pour une démarche réussie.

Au programme

  • Faire le point sur soi : Auto-diagnostic de vos usages des outils digitaux
  • Tendances comportementales 
  • Vie Pro / Vie Privée : Ce que dit le droit
  • Comment nous en sommes arrivés là ? (La grenouille plongée dans l’eau froide)
  • Nos besoins : Sociaux / Psychologiques / Emotionnels / Cérébraux
  • Nos boites mail  / Réseaux sociaux / Outils : Pc / Smartphones / Tablettes
  • Contrôler les flux ou laisser les flux nous contrôler ? 
    Ce que nous pouvons mettre en place.

    Bonne pratiques
  • Notifications / Publications / Modération des usages
  • Hiérarchiser nos priorités entre l’urgent et l’important
  • La méthode « Pomodoro ».

    Pratiques corporelles (Méditation / Respiration / Yoga – pendant les séminaires)

Tarifs d’intervention

Conférence 1:30 h : 650 € HT
Workshop 3:30 h : 90 € HT / personne (Convention formation)
Séminaire 1 jour : 180 à 250 € / personne (Convention formation)
Séminaire 2 jours : 450 € HT / personne (Convention formation)
Plateforme e-learning 3 semaines : 75 € HT / personne (Convention formation)
Accompagnements individuels : 250 € HT / heure

Auto-diagnostic

Pour beaucoup d’entre nous, la déconnexion est un besoin.
Depuis 2017 ans, elle est même devenue un droit.
Mais pour certain, il est difficile de « déconnecter ». On parle même parfois d’addiction, quand bien souvent il s’agit … d’obligation.
Le droit à la déconnexion est une co-responsabilité employeur, salarié. C’est l’affaire de toutes et tous.
Au travail comme dans notre vie privée, nous sommes amenés tous les jours à utiliser des outils numériques.
Il est nécessaire, même si nous n’en avons pas forcément conscience dans les deux situations, d’adopter une utilisation raisonnée de ces outils, notamment en veillant à garantir un équilibre entre vie privée et vie professionnelle.

Dans ce cadre, nous souhaitons recueillir vos habitudes de travail et l’utilisation que vous faites des outils numériques.

Ce questionnaire est anonyme.

Nous vous remercions à l’avance du temps que vous consacrez à nous aider à mieux cerner ce sujet complexe : vos réponses nous serviront à construire des outils de sensibilisation permettant d’aider chacun à maîtriser ces outils et mieux réguler leur utilisation.